Organisation de deux Ateliers pour l’expérimentation du Guide 2014 de l’Organisation « Surfer le marché du travail : techniques de recherches d’emploi pour les jeunes» Internationale du Travail

Deux ans est demi pour trouver un emploi ! C’est ce qu’a conclu la dernière enquête de transition de l’école vers la vie active (ETVA 2013), un jeune tunisien reste en moyenne deux ans et demi à la recherche d’un emploi.

Selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT), qui s’occupe depuis 2009 avec le gouvernement tunisien et les partenaires sociaux de fournir des opportunités de travail décent pour les jeunes, à travers un certain nombre d'initiatives et d'assistance technique, les méthodes de recherche d’emploi ciblées sont susceptibles d’aider les jeunes à trouver un emploi sur un marché qui se caractérise, de nos jours, par une concurrence de plus en plus dure. Il fallait donc penser à renforcer l’assistance et l’accompagnement des jeunes chômeurs pour rendre efficaces leur démarche pour trouver un emploi.

Ainsi et dans le cadre des programmes « promotion de l’emploi productif et le travail décent des jeunes en Tunisie », financé par l’Agence Espagnole de Coopération Internationale et « Appel à l'action sur la crise de l'emploi des jeunes en Tunisie» financé par le Ministère des Affaires Etrangères du Gouvernement Italien, l’OIT a appuyé le MFPE pour l’évaluation des outils et techniques d’accompagnement utilisés par l’ANETI. Cette évaluation a effectivement montré qu’il faut renforcer les compétences de tous les conseillers surtout lors de l’instauration des nouvelles approches (comme c’est le cas pour le « profilage ») et assurer un accompagnement de la part des formateurs avec des visites périodiques sur place afin d’assurer une certaine standardisation dans les approches d’accompagnement et dans l’usage des outils d’orientation professionnelle dans chaque bureau d’emploi.

Il est claire que L’Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant (ANETI) en Tunisie, se trouve face à des problèmes de toutes sortes pour répondre aux besoins des demandeurs d’emploi : une conjoncture économique peu favorable ; un taux de chômage assez élevé; un financement insuffisant; et des contingences extrêmement lourdes pour les conseillers à l’emploi.

C’est pour cela que dans deux formations sur les techniques de recherche d’emploi pour les jeunes ont eu lieu à Tunis, pour les conseillers à l’emploi et la DIOP au mois de novembre 2014) et à Béjà -Douar Hicher pour le mois décembre 2014 au profit des des demandeurs d’emploi.

L’atelier des conseillers à l’emploi a regroupé 21 agents de l’ANETI dont 6 membres de la DIOP ; 2 membres de la société civile (Tunis et Médenine) et a été assuré par M. Diego Rei, spécialiste senior emploi des jeunes BIT Addis Abéba et M. Samuel Kahn, consultant BIT.

Le contenu de cet atelier était basé sur les 6 thèmes du guide 2014 de l’Organisation Internationale du Travail : « Surfer le marché du travail : techniques de recherches d’emploi pour les jeunes», qui traitent la démarche de travail à stimuler dans les bureaux d’emplois en relation directe avec le public cible et sur l’exploitation des outils pratiques dans ce guide, ainsi qu’une session supplémentaire sur « l’accompagnement collectif ».

L’importance de l’atelier et les points relever par les bénéficières ont été accentué sur la pertinence de l’échange des pratiques entre conseillers, la pro-activité en matière de recherche d’information et de formaliser le Guide.

Dans une logique de continuité et pour mettre en pratique l’exploitation du guide auprès de demandeurs d’emploi de formateurs par les conseiller présents à Gammarth, après avoir étudié et bénéficier de l’opportunité d’un atelier de travail entre conseillers, l’ANETI a organiser pour une expérimentation dans deux régions : Béjà et Douar Hicher, Manouba, pour deux ateliers de deux jours.

Ces deux ateliers régionaux ont été au profit de 13 demandeurs d’emploi à Béja et 9 pour Douar.

Il est à noter que le déroulement de l’animation s’est focaliser sur 4 sections ont été sélectionnées comme prioritaires, compte tenu à la fois du contexte tunisien et du temps imparti :

Infiné, cette démarche, qui a pu cibler à la fois les conseillers et les bénéficiaires (demandeurs d’emploi), les a permis de mieux utiliser le guide du BIT afin d’augmenter la chance de trouver un emploi pour les jeunes, à travers la maitrise et l’utilisation efficaces des outils et techniques mis à leur disposition.

Toutefois, il ne faut pas négliger qu’une approche d’élaboration d’un guide tunisien est fortement recommandé et a été pressenti dans les ateliers qui ont été réalisé. Une version adaptée du guide du BIT, guide du BIT ou même la création par l’ANETI d’un Guide tunisien de TRE est une opportunité pour l’ANETI de mettre en œuvre les recommandations issues des différents projets d’appui de ses partenaires internationaux.

Partager