Atelier de réflexion en planification stratégique En rapport avec les plans quinquennaux de développement des gouvernorats de Béja, Jendouba et Siliana

Dans cette phase de l’histoire de la Tunisie post-révolution et après avoir passé les moments critiques de la transition, le pays vient d’entamer un parcourt, tant attendu, de la préparation de son premier plan quinquennal de développement d’après la révolution 2026-2020. Un plan qui se veut « down-up », participatif, inclusif et démocratique. Des commissions de réflexion, d’analyse et de proposition ont été créés aussi bien au niveau local que régional et national. Toutes les catégories de la population ont été invitées à y participer que ce soit à travers les composantes de la société civiles ou à travers les différentes structures et organisations professionnelles, culturelles, sociales, politiques, syndicales, de jeunes ou de femmes…
La voix des jeunes doit être entendue et leur participation intensive et de qualité. Leur participation à la dynamique de préparation du plan quinquennal aux niveaux local et régional est plus que nécessaire afin d’intégrer les questions des jeunes et plus particulièrement leur droit à un travail décent dans le plan.
La question qui se pose : est ce que les jeunes, au niveau régional et local et surtout ceux des gouvernorats de l’intérieur du pays, ont les capacités et maitrisent les approches efficaces, pour une bonne participation ? Est ce qu’ils ont le niveau nécessaire de savoir et de savoir-faire pour bien planifier, analyser, diagnostiquer et convaincre ?
Le besoin d’amélioration des compétences en planification et en techniques d’analyse afin de mieux participer aux travaux de préparation du plan s’est manifesté des jeunes eux-mêmes. C’est ainsi que le Bureau International du Travail, à travers le projet PEJTUN, en collaboration avec les Directions de Développement Régionales (DDR ) des trois gouvernorats de Béja, Jendouba et Siliana, ont organisé trois ateliers de réflexion en matière de « planification stratégique » au profit des représentants de la société civile qui participe à l’élaboration des plans quinquennaux pour la période 2016-2020 dans chacun des Gouvernorats concernés. Les ateliers de travail qui ont eu lieu le 02 octobre à Béja, le 22 octobre à Jendouba, et les 23, 24 octobre à Siliana et qui avaient pour objectif de définir, d’une manière participative, une vision et des axes stratégiques régionaux de développement, ont permis de dégager un certain nombre de règles et de techniques à adopter par les jeunes et la société civile lors des réunions des commissions de préparation du plan régional.

Partager