Atelier sur les Politiques Actives du Marché de Travail (PAMT)

L’atelier sur les Politiques actives du marché du travail a eu lieu du 10 au 13 juillet 2012 au Maroc , il a regroupé une soixantaine de participants de la Tunisie, de la Mauritanie et du Maroc, dont des experts du secteur public, des représentants d’associations professionnelles et de syndicats et des universitaires. Plus particulièrement, il s’agit de fonctionnaires gouvernementaux et des représentants des partenaires sociaux engagés dans la conception et la mise en vigueur des politiques d’emploi, y compris le personnel des ministères chargés des questions de l’emploi et du travail, l’économie et la planification, l’éducation et la formation, et les unités des informations du marché du travail, du personnel des agences responsables de l’intermédiation du marché du travail, la formation professionnelle et les représentants des organisations des jeunes et de membres des organisations des employeurs et travailleurs.

Les objectifs assignés à l’atelier de travail sont à double niveau, d’une part, échange d’expériences, réflexions sur les pratiques des politiques de l’emploi dans les trois pays, et constitution d’un réseau maghrébin des experts en politiques de l’emploi, et d’autre part, formation participative sur des thématiques spécifiques liées aux programmes actifs du marché du travail comme le diagnostic, la conception et la conduite des politiques de l’emploi, les outils des politiques de l’emploi tels que l’approche des investissements à haute intensité de main d’œuvre, le développement local de l’emploi et les programmes régionaux, les politiques relatives aux compétences et les services publics de l’emploi, la création d’entreprise, les observatoires de l’emploi et le suivi et l’évaluation.
Les participants des trois pays ont enrichi le programme qui a été ajusté de manière à leur permettre de présenter les programmes actifs de l’emploi et leur expérience dans le domaine des observatoires.

L’atelier a démontré pleinement la pertinence et l’intérêt de constituer un réseau de réflexion composé d’experts maghrébins selon l’approche tripartite de l’OIT.

Partager