Atelier technique sur l’évaluation du potentiel des emplois verts en Tunisie

Menant une initiative intitulée " Emplois verts ", le Bureau international du Travail (BIT) s'est engagé à poursuivre la réflexion sur les opportunités de création d'emplois verts dans les pays ouest africains et à soutenir une transition vers une économie respectueuse de l'environnement et des écosystèmes qui à la promotion des emplois décents et l’amélioration des connaissances du marché de travail des emplois verts dans ces pays.

Dans ce cadre, et dans une première phase, le BIT a organisé une conférence internationale sur les emplois verts à Tunis les 21 et 22 Mai, conjointement par le ministère de l’Equipement et de l’Environnement et le Ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi avec l’appui du BIT et de la GIZ. Son objectif primaire était de dresser un état des lieux sur les études réalisées et les initiatives lancées en Tunisie en la matière, de prendre connaissance des expériences comparées et de prospecter en tables rondes les perspectives de l’emploi vert.

Suite à cette conférence, un atelier vert a été organisé le 8 juillet 2013 à Tunis afin de procéder à l’évaluation du potentiel de ce créneau innovateur en Tunisie à l’horizon 2014-2017. Cet atelier avait pour objectif de fédérer les synergies et opportunités avec des acteurs afin de bâtir un programme national avec l’appui du BIT pour la promotion des emplois verts et afin d’élaborer, tout en assurant une conception d’un cadre de référence nécessaire afin de créer les conditions propices à la promotion de l’initiative économique verte à travers le Green Help Desk à mettre en place à partir de 2014 avec l’appui de l’UNESCAWA.

Visant à renforcer les capacités nationales afin de rendre possibles d’autres évaluations dans le cadre des objectifs à retracer pour la future Stratégie Nationale de l’Economie Verte 2016-2039, le Bureau International du Travail (BIT) a notamment consacré cet atelier à l’examen du guide de l’OIT et des différentes méthodologies d’évaluation du potentiel des emplois verts, notamment celle développées par l’Institut Allemand GWS, et ce afin de prendre connaissance de certaines évaluations réalisées au niveau des pays, s’initier à ces méthodologies avec des études de cas afin d’établir un choix sur la méthodologie à adopter pour cette évaluation en fonction des systèmes d’information disponibles et à travers une démarche éclairées et suffisamment concertée.

Les travaux de cet atelier ont été marqué par une forte présence des représentants des secteurs publics et privés ont été invités à prendre part aux travaux de cet atelier qui a impliqué , particulièrement, les institutions publiques spécialisés, notamment l’Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives (ITCEQ), l’Institut National de la Statistique (INS), l’Observatoire Tunisien du Développement Durable ( OTEDD), outre la participation d’experts internationaux comme Mme Ulrike Lehr de l’Institut Allemand GWS et Mr Ricardo Messiano, expert de l’UNESCAWA.

Toujours dans le même contexte, le Bureau International du Travail (BIT) a également organisé, conjointement avec le ministère de l’Equipement et de l’Environnement, un autre atelier au mois de décembre dernier pour donner le coup d’envoi à une étude de l'évaluation du potentiel des emploi verts. Cette étude, qui sera menée en concertation avec les parties prenantes impliquées, d'ou la nécessité de se rapprocher des institutions publiques pour la collecte des informations et des données, permettra de mieux explorer les différentes facettes de ce créneau et mieux estimer ses perspectives dans les années à venir.

Partager