Coaching des lauréats de souk At-Tanmia

L'initiative « Souk At-tanmia » est une initiative de développement économique visant à offrir aux Tunisiens des financements sous forme de dons pour soutenir la création de projets innovants.
L'initiative « Souk At-Tanmia » encourage les idées novatrices de jeunes entrepreneurs et d'organisations de la société civile à but non lucratif en Tunisie en vue de : (i) identifier et appuyer des activités innovantes en mobilisant et en allouant des financements à des projets prometteurs et durables ; (ii) favoriser la création d'emplois, tout en appuyant les projets visant à réduire les disparités sociales et régionales et (iii) fournir aux bénéficiaires un programme d'accompagnement et de formation sur la durée du projet.

Le Bureau international du travail a contribué à la mise en œuvre des différentes phases de cette initiative conjointement avec quatre agences onusiennes, a travers le fond des objectifs du millénaire pour le développement, dans l'objectif d'appuyer les jeunes chômeurs diplômés et non diplômés à créer leur propre projet. Le BIT a ainsi extrait les projets de cinq jeunes entrepreneurs de Gafsa, Kef et Grand Tunis, parmi soixante et onze au regard de leur lieu et de leur domaine d'intervention pour les accompagner à implémenter leurs projets.
Lien : www.soukattanmia.org

Succes story des lauréats de souk At- Tanmia
« DORRA » un projet qui voit enfin le jour grâce au support de souk At-Tanmia, du Bureau International du Travail et la détermination de son promoteur Dachraoui Monder a exercé pendant 15 ans plusieurs postes clés qui ont beaucoup enrichi son parcours et l'ont encouragé à vouloir être le patron de son propre projet. Après une maitrise des aspects de fabrication des boissons au jus de fruits et sirops, Monder a repris son rôle de commercial en vue de maitriser plus le secteur qui le passionne : la production et la vente de sirops et de jus de fruits. Après 5 ans, de prospection, de planification et de vente, Monder s'est vu imprégné de son futur projet et a décidé de se lancer seul sur le marché. Monder a commencé la recherche de son premier financement pour acheter le matériel et lancer enfin sa petite entreprise. Avec l'épargne et quelques emprunts de sa famille, il a acheté d'abord une première partie des machines qui lui a garanti le démarrage d'une partie du travail. Le restant du matériel paraissait difficile à acquérir vu l'absence de financement. Alors, avec une partenaire de la même usine, il a commencé une recherche sérieuse de financement externe.

En s'informant auprès des associations d'entrepreneuriat, Monder a découvert entre autres le concours de Souk At-Tanmia-Tunisie. Il a alors décidé de partir dans la compétition et accroitre toutes ses chances pour gagner la subvention du souk. « J'ai travaillé dur pour l'avoir cette subvention, malgré mes connaissances très limitées en informatique, en langue française et en recherche entrepreneuriale, j'ai su que fournir des efforts pourrait me faire gagner quelque chose, alors j'ai ramené toutes les informations utiles à l'étude de mon projet… » a dit Monder en parlant de ses débuts dans l'expérience de Souk At Tanmia. En constituant ses dossiers Monder a découvert aussi que les données qu'il devait collecter à Souk Attanmia étaient très utiles pour la visibilité de son investissement et ses moyens de financement à court et à long terme.

Effectivement, il a gagné le premier round de la sélection, ensuite il a travaillé dur pour développer son idée de projet en vue de gagner le deuxième round. Le 10 Janvier 2013, Monder était dans la cérémonie du Souk ou on annonçait son nom parmi les 71 lauréats gagnants de la subvention. Son projet était parmi les 5 projets parrainés par le BIT. En plus des 29 545.37 TND dont il a encaissé une première tranche, le promoteur a pu bénéficier aussi d'un coaching continu et personnalisé couvrant toute la première année du lancement de son projet Dorra. Ils ont alors repris le travail sur les plans d'affaires, l'étude du potentiel de réussite et de pérennité des projets et les plans de mise en place des différentes unités de production et de services. Après un premier investissement en machines et matériel, l'unité de fabrication de sirops et jus de fruits de Monder a commencé des tests de production de petits échantillons vers la fin de Juillet 2013 pour démarrer grâce à la dernière tranche de la subvention une production effective en Octobre 2013. Avec une 1ère équipe de 8 employés entre permanents et saisonniers. Dans l'attente de la mise en place définitive de son projet, Monder définit le planning de prospection, de prévisions de la production et de livraison de la saison hivernale en matière de boissons au jus et sirops. « Commencer tout petit n'est pas évident du tout dans un secteur concurrentiel mais adopter la stratégie de niche s'avère très prometteur et très adapté aux capacités de ma petite structure… »

« Des cliniques 0 papiers » pour un monde plus vert: Un rêve qui devient réalité

Afif appréciait le monde du développement informatique depuis son jeune âge. Déjà spécialisé en un domaine proche, le promoteur a décidé de migrer de son rôle d'enseignant universitaire vers le rôle d'entrepreneur en IT. L'idée était de rendre le travail des gens plus facile grâce à des applications et logiciels sur mesure. Mais monter une simple boite de développement informatique n'était pas le vrai but à atteindre pour Afif. D'après le promoteur « les applications doivent avoir un impact sur la vie des humains, un impact positif qui résout de vrais problèmes et c'est à BIS (son entreprise) de contribuer dans cette noble mission».

En fait, le promoteur, et suite à un accident d'un proche était convaincu qu'il fallait trouver des moyens pour garder les historiques des patients. L'idée étant d'avoir toutes les informations médicales sur les états cliniques antérieurs vécus par les patients pour éviter de courir le risque de faute médicale liée à une omission d'information quelque soit son importance. La boite informatique « Busnnes Information System » devrait pour Afif donner naissance à son vrai projet : La clinique 0 papiers. »

Convaincu de son intérêt et du changement qu'il pourrait instaurer, Afif présentait son idée et son potentiel de réussite à plusieurs opérateurs gouvernementaux et non gouvernementaux. Les feedback étaient positifs et encourageants, alors le promoteur a décidé d'aller droit au but.

En continuant de promouvoir avec enthousiasme ses premières réalisations et son activité, Afif a eu la nouvelle de Souk At Tanmia qui va se produire en Tunisie. Le promoteur s'est alors engagé à travailler sur sa candidature. Il a réussi une première partie de la sélection puis une deuxième. La clinique 0 papiers était sélectionnée pour bénéficier de la subvention du Souk comme une extension utile du projet BIS. « Même si le montant de la subvention parvient à me couvrir une petite partie des dépenses, voir même un petit fond de roulement, je la perçois comme une forte récompense de mon travail de longue haleine. Cette reconnaissance est à la fois morale et matérielle». Le projet a pu ainsi bénéficier de la subvention du souk vers Mai 2013. Elle lui a permis d'augmenter ses apports de capital par rapport à ses associés.

Actuellement, le promoteur continue toujours de travailler sur différents aspects du nouveau projet. En fait, grâce aux partenaires et revenus de BIS, Afif arrive à collecter plus de données par rapport aux possibilités de conversion des données des cliniques dans le contexte tunisien. Le promoteur cherche des partenaires fabricants d'appareils médicaux pour l'étape numérisation des données en temps réel. L'idée étant de tester ensuite les modes de leur intégration au niveau des systèmes par les opérateurs directement depuis les appareils. « La situation s'améliore, mon projet commence vraiment à tenir la route avec des pas sûrs » vient de témoigner récemment le promoteur.

Partager